Peut-on « nudger » les agriculteurs vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement ?

Afin de repenser les modalités d’intervention publique, l’économie comportementale permet d’analyser comment les biais comportementaux et cognitifs peuvent limiter ou renforcer la portée des incitations économiques traditionnelles. Issu des sciences comportementales et popularisé par Thaler et Sunstein (2008), le concept de « nudge » offre un outil d’intervention intéressant et généralement peu coûteux. Complétant les dispositions réglementaires et les incitations économiques (monétaires), les « nudges » sont des interventions non contraignantes modifiant l’architecture des choix afin d’orienter les décisions des agents vers des comportements améliorant leur bien-être. Pour ce faire, sans restreindre les choix des agents, les « nudges » mobilisent certains biais comportementaux ou cognitifs, comme par exemple les préférences pour le statu quo ou la tendance des individus à se comparer entre eux. Les résultats des travaux présentés ci-dessous illustrent l’impact des normes sociales dans les décisions individuelles des agriculteurs et la façon dont on pourrait mobiliser les « nudges » pour construire des incitations comportementales s’appuyant sur ces normes sociales et renforçant l’impact des incitations économiques.


Issue Date:
Jun 28 2018
Publication Type:
Journal Article
DOI and Other Identifiers:
Record Identifier:
https://ageconsearch.umn.edu/record/274630
ISSN:
1778-4379
Language:
French
Published in:
INRA Sciences Sociales, 2017
Page range:
1-4




 Record created 2018-06-28, last modified 2020-10-28

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)