Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Dans le cadre des politiques visant à atténuer les émissions de gaz à effets de serre, la France s’appuie aujourd’hui largement sur la substitution énergétique. Cela se traduit par la mise en place de plans d’aide à la mobilisation de bois-énergie ou à la production de chaleur issue de biomasse. En revanche, l’action de l’Etat ne repose pas, à ce jour, sur des mesures privilégiant la séquestration du carbone en forêt du fait de la prise en compte très partielle de la séquestration in situ dans les politiques climatiques internationales découlant du Protocole de Kyoto. Des chercheurs du laboratoire d’économie forestière de Nancy ont développé le French Forest Sector Model (FFSM), un modèle bioéconomique de la filière forêt-bois française, utilisé pour des simulations de politiques climatiques et l’analyse de leurs impacts. Les premiers résultats du modèle FFSM montrent que : (i) une politique ambitieuse de substitution peut être à l’origine de tensions sur la ressource et sur les marchés du bois d’industrie ; (ii) une politique de séquestration présente un meilleur bilan carbone à l’horizon 2020 qu’une politique de substitution; (iii) la mise en place d’une taxe carbone généralisée aurait un effet globalement positif sur la filière forêt-bois française.

Details

Downloads Statistics

from
to
Download Full History