Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

En mars 2007, le Conseil européen a annoncé qu’à l’horizon 2020, une proportion minimale de 10 % de biocarburants devrait être incorporée dans les carburants utilisés pour le transport routier. Les pouvoirs publics communautaires mettent en avant trois facteurs principaux pour justifier une telle ambition : la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), la diversification des approvisionnements énergétiques et le soutien des revenus agricoles. Alors qu’on s’interroge sur les conditions dans lesquelles les 5,75 % d’incorporation fixés par le cadre législatif actuel pourraient être atteints en 2010, ce nouvel élan donné à la politique communautaire des biocarburants suscite plusieurs interrogations.

Details

Downloads Statistics

from
to
Download Full History