Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Constats -Les ménages ruraux et urbains sont des acheteurs nets de produits alimentaires. -La part des aliments transformés est plus élevée dans les zones urbaines (60%) que dans les zones rurales (48%), mais la consommation de repas en dehors du domicile reste faible. -Les scores moyens de diversité alimentaire des ménages sont plus élevés en milieu urbain qu'en milieu rural. La diversité du régime alimentaire des femmes et des ménages varie selon la saison dans les zones urbaines et rurales. -Environ la moitié des femmes rurales enquêtées n'ont pas atteinte la diversité alimentaire minimale adéquate pendant la période de soudure. -La consommation des femmes d’aliments sucrés dans les zones rurales reste faible. -L’effet des subventions aux engrais sur la diversité alimentaire des femmes est globalement significatif mais de faible ampleur. Par source de nourriture, l’effet sur la composante de la diversité alimentaire des femmes provenant de la production est nul. La contribution des dons à la diversité alimentaire des femmes diminue avec la subvention. L’influence de la subvention aux engrais sur la diversité alimentaire des femmes par le biais des achats sur le marché est positive dans le Delta, mais négative sur le plateau de Koutiala.

Details

Downloads Statistics

from
to
Download Full History