Files

Abstract

Les auteurs présement une méthode d'étude de la matière organique du sol qui permet, par granulométrie, de séparer trois fractions végétales et une fraction organo-minérale. Son application à une étude cinétique de la décomposition annuelle d'un compost dans plusieurs types de sols met en évidence que les seules variarions significatives observées concernent les fractions végétales. A titre de comparaison, les autres techniques habituellement utilisées pour l'étude de la matière organique des sols (extractions chimiques ou hydrolyses acides) ne font apparaitre aucune variation significative des formes de l'humus et de l'azore organique.

Details

Downloads Statistics

from
to
Download Full History