ETAT DES LIEUX, EVALUATION ET GESTION DU RISQUE PHYTOSANITAIRE EN GUADELOUPE

Aux Antilles, l'utilisation d'insecticides de la famille des organochlorés dans les bananeraies a été intense jusqu'aux années 1990. Des spécialités contenant du chlordécone ont bénéficié de mesures dérogatoires successives, jusqu'à leur interdiction totale en 1993. Aujourd'hui, la pollution environnementale de la Guadeloupe par ces organochlorés en particulier par le chlordécone est un sujet légitime de préoccupation. Des études conduites depuis 1998 ont montré que certains captages de l'île présentaient des concentrations en pesticides organochlorés plus de 100 fois supérieures aux limites réglementaires. Par ailleurs, une contamination, des sols et de certaines denrées de la chaîne alimentaire, par ces molécules extrêmement rémanentes dans le milieu a été mis en évidence. Il en résulte un potentiel d'exposition de la population qui nécessite d'être documenté afin de caractériser les risques pour la santé associés à cette exposition. Le Groupe Régional d'Etudes des Pollutions par les Produits Phytosanitaires (GREPP) dans son plan d'actions préconise d'une part, des actions visant à une meilleure connaissances des risques pathologiques encourus par la population et à une meilleure prise en compte de la gestion globale de la ressource en eau ; d'autre part, la réalisation d'études nécessaires à la mise en place de pratiques agricoles pour une agriculture plus respectueuse de la santé, de l'environnement et des ressources en eau.


Issue Date:
Jul 10 2005
Publication Type:
Conference Paper/ Presentation
Language:
English
Total Pages:
17




 Record created 2017-10-11, last modified 2017-10-11

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)