EFFET D'UN APPORT DE BOUE URBAINE SUR L'EVOLUTION A COURT TERME DES FORMES DU PHOSPHORE D'UN SOL FERRALLITIQUE

Les déchets urbains, chimiquement exempts d'éléments polluants, sont des amendements organiques riches en éléments fertilisants. Un tel apport, sur sol ferrallitique de Guadeloupe, modifie en 4 ans la capacité d'échange et le pH du sol, et augmente la productivité du maïs. Dans ce travail nous précisons les variations induites par deux doses de boues (10 et 100 tonnes de matière sèche/ha) sur les formes du phosphore (total, organique, minéral, assimilable). L'expérimentation est conduite pendant 500 jours sur trois parcelles nues de 20 m2, dont une témoin. Après prélèvement, l'échantillon de sol est trié manuellement afin de séparer les mottes de boues (non fragmentées supérieures à 5 mm). Le suivi analytique est fait sur le sol. A la dose 10t il y a disparition des mottes de boue en 110 jours, et la teneur en phosphore total du sol augmente significativement trois mois après enfouissement. Elle est alors comprise entre 600 et 650 μgP.g-1sol. L'apport massif de 100t provoque le maintien des mottes de boue jusqu'à 500 jours, et fait tripler la teneur en phosphore total du sol. La cinétique d'évolution des formes du phosphore montre qu'avec une dose de 10t ce sont les formes minérales du sol -assimilable et minéral- qui sont influencées par l'apport. La teneur en phosphore organique augmente mais beaucoup moins sensiblement. L'effet qualitatif est le même à la dose de 100t, mais les teneurs observées sont triplées par rapport au témoin : la teneur en phosphore assimilable croît rapidement et reste supérieure à 300 μgP·g- 1sol. Ainsi, vis-à-vis du phosphore, la dose 100t ne se justifie-t-elle que pour restaurer des sols cultivés fortement dégradés. La dose 10t est plus compatible avec des cultures à cycles courts carelle enrichit significativement le sol en phosphore soluble. Urban sewage without elements of pollution, is organic matter with high levels of fertilizing elements. On oxisol of Guadeloupe (F.W.I.) sewage slude increases cation exchange capacity and maize yields. Variations of soil phophorusform values (total, organic, mineral and available), were followed, at two levels of sewage sludge (10 and 100 t.ha-1 dry matter in field experiments on microplots (20 mA2) during 500 days. After sampling, sewage sludge clods > 5 mm were hand picked in soil samples. With 10 t.ha-1 sewage sludge clods desappeared in 110 days ; Total phophorus significantly increased three months after burying (between 600 and 650 μgP.g-1 soil). With 100 t.ha-1 sewage clods were still found after 500 days ; soil total phosphorus increased threefold (1,4 mg l.g-1 soil). Kinetic evolution of phosphorus forms showed that 10 t.ha-1 sewage sludge, mineral forms of the soil (available and mineral) were strongly increased ; organic phophorus increased slowly. Titre courant : Phosphore issu d'une boue dans un sol ferrallitique


Other Titles:
SEWAGE SLUDGE EFFECT ON SHORT DATED EVOLUTION OF PHOSPHORUS FORMS IN OXISOL
Issue Date:
Jul 01 1989
Publication Type:
Conference Paper/ Presentation
Language:
French
Total Pages:
19




 Record created 2017-07-17, last modified 2017-08-29

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)