THE ROLE OF EXTENSION IN THE TRANSFER OF AGRICULTURAL TECHNOLOGY IN TRINIDAD AND TOBAGO

A population survey was conducted of Extension Officers in Trinidad to evaluate and determine the constraints to the transfer of technology through this channel. The resets indicate that extension officers are well qualified and have a wealth of experience in agriculture, but are not well trained in extension techniques. Generally, they have a good interface with farmers, but their linkages with research and agricultural input suppliersare inadequate. Only 10 % of the technology transferred to farmers came from researchers or research institutions. Most of the technology disseminated was based on extension officers' perceptions of farmers'needs (39 %), farmers'requests (23 %) or government directive (17%;. Officers thought that farmers had the greatest technological needs in the areas of pest and disease control, soil conservation, post-harvest technology and marketing. The Ministry of Food Production is extension officers' main source of information, while officers felt that the Extension Division and other farmers supply most of the farmers' information. Lack of support resources, too many regulatory duties, limited avenues for staff development and poor availability of information were identified as the major constraints to the efficient transfer of technology. ----- Une étude (de population) sur les vulgarisateurs a été entreprise à Trinidad pour évaluer et déterminer les contraintes de transfert de technologie par ce canal. Les résultats montrent que les vulgarisateurs ont une bonne qualification et une vaste expérience en agriculture mais qu'ils ne sont pas bien formés aux techniques de vulgarisation. En général, ils ont un bon contact avec les exploitants mais leurs liaisons avec la recherche et les fournisseurs d'intrants agricoles sont inadéquats. Seulement 10 % de la technologie transférée aux exploitants venaient des chercheurs ou des institutions de recherche. La plus grande part de la technologie diffusée était basée sur la perception des besoins des agriculteurs par les vulgarisateurs (39%), sur les demandes des exploitants (23%) ou sur les directives du gouvernement (17%). Les vulgarisateurs ont pensé les plus grands besoins technologiques des exploitants sont dans les domaines de la lutte contre les ravageurs et les maladies, la conservation des sols, la technologie après récolte et la commercialisation. Le Ministère de la Production Agricole est la principale source d'information des vulgarisateurs alors qu'ils avaient l'impression que la division de la vulgarisation et d'autres exploitants fournissent la plus grande part de l'information des exploitants. Le manque de ressources de soutien, les trop nombreuses tâches réglementaires, les possibilités limitées d'extension du personnel et la faible disponibilité de l'information ont été identifiées comme les principales contraintes à un transfert efficace de la technologie.


Other Titles:
LE ROLE DES VULGARISATEURS DANS LE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE AGRICOLE A TRININAD ET TOBAGO
Issue Date:
Jul 01 1989
Publication Type:
Conference Paper/ Presentation
Language:
English
Total Pages:
13




 Record created 2017-07-17, last modified 2017-08-29

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)