Les cultures maraichères à la Martinique : Intensification de la production et maitrise des risques phytosanitaires d'origine tellurique

Depuis une dizaine d'années, l'intensification de la filière maraîchère à la Martinique est marquée par l'essor des cultures sous abris (hors sol et pleine terre). La connaissance des contraintes phytosanitaires d'origine tellurique des cultures maraîchères de plein champs nous a conduit à rechercher les bases nécessaires à assurer la pérennité de ces cultures sous abris en pleine terre. Ce travail a été réalisé par la méthode du suivi multilocal d'exploitations (Lorrain, Morne-Vert, Saint-Esprit) couvrant la diversité des principales régions de production. Après 14 mois, l'inventaire du parasitisme tellurique (champignon, nématode) a pu être dressé ainsi que la mise évidence de certaines contraintes agronomiques. La nématofaune phytoparasite est dominée par Meloidogyne et Rotylenchulus; Meloidogyne constituant une contrainte majeure à la production sur deux des sites suivis. Le genre Rotylenchulus n'est par contre dominant que sur le site installé sur ferrisol. Du point de vue de la microflore, selon les sols et les cultures, les champignons pathogènes et saprophytiques sont caractérisés par des fluctuations importantes de leur fréquence d'isolement; trois espèces pathogènes potentielles sont les plus fréquentes: Fusarium solani, Pythium splendens et Rhizoctonia solani. Enfin d'un point de vue agronomique, les inconvénients de certains types de sol (ferrisol) et les répercussions de certaines techniques culturales sur le parasitisme, sont apparus accentués en culture sous abri.


Other Titles:
Vegetable crops in Martinique : intensive cultivation and control of soil borne pathogens
Issue Date:
Jul 01 1993
Publication Type:
Conference Paper/ Presentation
Language:
French
Total Pages:
21




 Record created 2017-07-07, last modified 2017-08-29

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)