Une analyse empirique de la transition forestière et des changements d’usage des sols dans les pays en développement

Le concept de transition forestière permet d’appréhender les dynamiques d’évolution du couvert forestier d’un pays au cours de son développement économique. L’objectif de nos recherches est de montrer l’intérêt de ce concept pour analyser la déforestation cumulée sous deux aspects : en termes de déroulement du processus de déforestation via l’étude du moment où il prend fin dans une économie qui se développe ; en termes quantitatifs via l’étude de la surface totale de terres déboisées dans le pays au moment où la déforestation cesse. En outre, l’analyse empirique de la transition forestière permet de tirer d’importantes conclusions utiles aux décideurs publics, en particulier dans le domaine des politiques de lutte contre la déforestation. Le résultat de ces recherches montre que le développement économique des pays et l’amélioration de la qualité des institutions jouent un rôle crucial dans la déforestation à long terme. Nos résultats suggèrent également que, selon leur valeur, les usages des sols pour l’agriculture et la forêt ne sont pas toujours en concurrence. Ces résultats fournissent de nouvelles perspectives pour les politiques publiques telles que REDD (Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation) et en particulier REDD+ dont le but est d’accroître les stocks de carbone forestier en revalorisant les forêts sur pied par rapport à l’agriculture.


Issue Date:
2015-04
Publication Type:
Journal Article
DOI and Other Identifiers:
1778-4379 (Other)
PURL Identifier:
http://purl.umn.edu/235328
Published in:
INRA Sciences Sociales, 2015
Total Pages:
4

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)