Les coûts cachés de l’assurance veuvage informelle

Les mécanismes intrafamiliaux d’assurance apparaissent comme un des aspects de la solidarité supposée caractériser les économies des pays en développement, avec comme seul coût pour les bénéficiaires celui de la réciprocité. Par conséquent, les coûts non monétaires des mécanismes d’assurance informelle présents dans ces pays sont généralement ignorés. Si, en réalité, la réciprocité ne constitue pas le seul coût, on sous-estime alors le gain potentiel en bien-être permis, par exemple, par l’introduction de filets de sécurité sociaux. Le fait que des coûts éventuels puissent prendre une forme non monétaire et ne pas être une contrepartie directe de l’assurance rendent leur mise en évidence difficile. Notre étude s’intéresse au cas particulier de l’assurance veuvage au Sénégal. Grâce à des données originales de l’enquête « Pauvreté et Structure Familiale » collectées au Sénégal, nous montrons que les femmes dont le mari a eu des enfants d’un précédent mariage diminuent l’écart entre les naissances jusqu’à avoir un garçon.


Issue Date:
2014-11
Publication Type:
Journal Article
DOI and Other Identifiers:
ISSN : 1778-4379 (Other)
PURL Identifier:
http://purl.umn.edu/190891
Published in:
INRA Sciences Sociales, 2014
Total Pages:
2

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)