AgEcon Search

AgEcon Search >
       Institut National de la recherche Agronomique (INRA) >
          Departement Sciences Sociales, Agriculture et Alimentation, Espace et Environnement (SAE2)  >
             INRA Sciences Sociales >
                2009 >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://purl.umn.edu/132512

Title: Impacts de la révision du système généralisé des préférences européen sur les importations agroalimentaires en provenance des pays en développement
Authors: Drogue, Sophie
DeMaria, Federica
Matthews, Alan
Issue Date: 2009-06
Series/Report no.: ISS
3/2009
Abstract: La plupart des pays taxent leurs importations. Au niveau mondial, ces taxes (ou droits de douane ou encore tarifs) sont réglementées par des accords de commerce régis par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Ces tarifs sont fixés selon la clause de la nation la plus favorisée (NPF) qui stipule que tout avantage commercial accordé par un pays à un autre doit être automatiquement étendu à tous. Toutefois, il existe de nombreuses exceptions à cette clause. Beaucoup de pays ou de régions du monde signent des accords commerciaux préférentiels où ils s’engagent de manière unilatérale ou bilatérale à réduire leurs tarifs par rapport au niveau NPF. C’est le cas de l’Union européenne (UE) qui offre de manière unilatérale des préférences commerciales aux pays en développement dans le cadre du système généralisé des préférences (SGP) pour notamment promouvoir le commerce de ces pays. Depuis leur mise en place, il y a débat sur l’efficacité de ces préférences du fait d’obstacles administratifs ou de règles d’attribution restrictives qui en limitent la portée. L’UE déclare cependant que le nouveau SGP, entré en vigueur le 1er janvier 2006, est à la fois plus simple et plus généreux que les précédents. Dans cette étude qui examine si ces revendications sont justifiées et si elles se vérifient dans les faits, on se concentre sur les échanges agroalimentaires dans la mesure où la plupart des changements intervenus concernent des droits de douane grevant ce type de produits. Si les révisions opérées par l’Union Européenne dans son régime de préférence ont permis d’améliorer l’accès de ses marchés agroalimentaires à certains pays en développement, leur impact reste cependant limité.
URI: http://purl.umn.edu/132512
Identifiers: ISSN 0988-3266
Institution/Association: INRA Sciences Sociales>2009
Total Pages: 4
Collections:2009

Files in This Item:

File Description SizeFormat
iss09-03.pdfMain paper279KbPDFView/Open
Recommend this item

All items in AgEcon Search are protected by copyright.

 

 

Brought to you by the University of Minnesota Department of Applied Economics and the University of Minnesota Libraries with cooperation from the Agricultural and Applied Economics Association.

All papers are in Acrobat (.pdf) format. Get Adobe Reader

Contact Us

Powered by: